All posts tagged: défi

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 2 : Lire quelque chose qui te sort de ta zone de confort

Sortir de sa zone de confort littéraire n’est pas toujours aussi simple que l’on pense. Lire un polar alors qu’on n’a jamais vraiment rien lu de bon dans ce genre, redonner une chance à un auteur qui nous avait déçu, lire un roman qui vous intimide, un roman à l’eau de rose ou bien une oeuvre sur un sujet qui pourrait venir vous choquer. L’important est de sortir de sa zone de confort, d’essayer quelque chose de nouveau. Écrivez vos choix dans votre cahier, vos réflexions, vos impressions. Peut-être que vous allez vous découvrir de nouveaux champs d’intérêts littéraires.

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 1 : Acheter un beau cahier

  Pour débuter notre défi, je me suis dit qu’il fallait commencer par bien s’équiper. Pour ce faire, rien de mieux que de s’acheter un nouveau cahier pour y écrire nos réflexions, nos états ainsi que notre évolution au cours du défi. S’acheter un nouveau cahier est toujours, à mon avis, une bonne façon de se motiver à un nouveau projet. En plus, vous pourrez vous en servir tout au long du défi, autant pour y remplir les listes et les questions qu’on vous proposera, que pour y ajouter vos propres réflexions littéraires et bien-être . Pour vous inspirer un peu, voici une liste de quelques compagnies et boutiques qui propose de superbes choix. Buk et Nola ( Boutique sur Laurier est) Boucle et papier ( boutique sur St-Laurent, à la hauteur de Fairmount) Nota Bene ( coin Sherbrooke et Du Parc ) Rifle paper co ( disponible chez Boucle et papier et Buk et Nola) Kate Spade NY chez Indigo N’oubliez pas de prendre une photo de votre cahier en utilisant le mot-clic #DEFIBOUQUINERIE sur instagram, on veux …

« Nous étions le sel de mer » de Roxanne Bouchard : Nouvelle lecture de juillet du défi littéraire

Suite au tout dernier vote  sur le groupe Facebook de l’événement En 2015, je lis un livre québécois par mois, nous allons lire « Nous étions le sel de mer » de Roxanne Bouchard. Ce fut un vote assez majoritaire, en espérant que nous puissions en discuter en grand nombre  à la fin du mois. Voici la description du roman, publié chez VLB éditeur. « C’est Vital. Ça a l’air qu’il a ramassé un cadavre dans ses filets. Il l’a dit dans sa radio. Tu veux qu’on t’en raconte, des histoires de marins? Reste avec nous autres pis tu vas en voir, la p’tite! » Ce matin-là, Vital Bujold a repêché le corps d’une femme qui, jadis, avait viré le cœur des hommes à l’envers. En Gaspésie, la vérité se fait rare, surtout sur les quais de pêche. Les interrogatoires dérivent en placotages, les indices se dispersent sur la grève, les faits s’estompent dans la vague, et le sergent Moralès, enquêteur dans cette affaire, aurait bien besoin d’un double scotch. Pour en savoir un peu plus sur l’auteure …

« Ce qu’il reste de moi » de Monique Proulx : Nouvelle lecture de mai du défi littéraire

Et voilà, vous avez voté pour la lecture du mois de mai, il s’agira de « Ce qu’il reste de moi » de Monique Proulx, publié aux Éditions Boréal fin avril. Les deux autres choix étaient Gabriel est parti de Julien Roy et Jeanne chez les autres de Marie Larocque. Pour savoir ce que nous avons pensé de la lecture d’avril, cliquez ici. Écrivez-nous dans les commentaires ce que vous en avez pensé! Voici une description de l’oeuvre Qu’ont en commun l’hassid de la rue Durocher se pressant vers la synagogue, l’artiste qui donne une performance dans son atelier du quartier des spectacles et la foule au centre Bell galvanisée par un but des Canadiens ? Ils ont Montréal. Ils ont la ferveur, l’appel au dépassement, la quête de transcendance enfouie dans le sol montréalais. Selon Monique Proulx, un gisement mystique se cache sous les pieds des Montréalais, les contaminant et les embrasant, et c’est là leur plus grande richesse – bien davantage que le gaz de schiste. Vingt ans après son recueil de nouvelles …

« Blues nègres dans une chambre rose » de Jennifer Tremblay, lecture d’avril du défi littéraire

Mars étant terminé, nous avons toutes été un peu déçues de notre lecture de La tempête de Gabriel Anctil, mais on ne se décourage pas, il y a tant de livres québécois à découvrir (ou pas) ! D’ailleurs, on est toujours touchées et heureuses de voir que plusieurs participants au groupe Facebook de l’événement En 2015, je lis un livre québécois par mois, lisent souvent plus d’un livre par mois et ce, souvent en s’inspirant de nos propositions! Suite au sondage où on vous proposait des oeuvres écrites par des femmes : Blues nègres dans une chambre rose de Jennifer Tremblay, Histoire d’un bonheur de Geneviève Damas et Moitié vrai d’Ariane Cordeau, vous avez décidé! Nous lirons Blues nègre dans une chambre rose de Jennifer Tremblay. Voici un petit résumé de l’oeuvre : « Pour se défaire de son amour pour lui, Fanny écrit à Bobo dans des cahiers qu’elle ne lui fera jamais lire. Sa plume, mimant le désir, s’emballe et s’interrompt comme une musique insensée. Alors que Fanny croyait lui avoir échappé, son amant, …

Défi minimaliste: bilan d’un mois inachevé

Le titre dit tout, je n’ai pas terminé le défi. Pourquoi? Et bien je n’étais pas vraiment préparée, je n’ai pas pris le temps, c’était plus dur que ça en avait l’air. En débutant le défi, je me disais que le minimalisme c’était vraiment une question matérielle, que une fois que j’aurai réussi à me défaire de quelques unes de mes possessions, j’aurai réussi. C’était plutôt naïf de ma part et j’ai réalisé, au cours de février, que le minimalisme, c’est beaucoup plus que donner la moitié de son linge et de ses livres. Au fil de mes lectures et des vidéos que j’ai écoutés, j’en ai appris plus sur ce qu’était et représentait le minimalisme et surtout, ce qu’est le minimalisme pour moi. En ce sens, je dirais que ce défi est réussi. Il est clair que, pour ce qui est du défi lui-même, je n’ai pas vraiment réussi. J’en retire tout de même beaucoup et je n’ai pas fini d’explorer cette philosophie de vie. Je ne sais pas encore totalement quel forme tout cela va …

Bilan semaine 1 : défi 28 jours de minimalisme

J’ai  décidé de vous proposer, durant tout le mois de février, un petit bilan hebdomadaire du défi minimaliste que j’essaie, tant bien que mal, de faire. Alors, si vous êtes intéressé d’en savoir un peu plus sur ce défi et à me lire pendant que je radote un peu sur des trucs semi-pertinents, le lien ci-dessus saura satisfaire vos envies. Voici le défi si vous n’avez aucune idée de ce dont je parle présentement . Dimanche 1 février – faire le ménage de ma collection de produits de beauté La première journée commence mal parce que je n’ai pas du tout planifié comment j’allais débuter ce défi. En regardant la liste… à 1h de l’après midi, je ne peux pas faire le 17, car j’ai du ménage à faire, ni le 10 parce que je suis déjà allée voir les courriels du blogue, ni le numéro 4, parce que j’ai déjà chialé mille fois contre les gens qui savent pas vivre dans les rues. Bref, c’est pour ça que je commence un peu mal ce défi en choisissant …

En 2015, je lis un livre québécois par mois

Chez le fil rouge, vous le savez, on veut partager notre amour pour les livres et la lecture. Et on aime bien les défis. C’est donc grâce à l’article de Karina sur les défis littéraires pour 2015 qu’on a eu envie de créer notre propre défi littéraire Le fil rouge ! En fait, nous allons créer le défi En 2015, je lis un livre québécois par mois.  L’idée est simple, on veut se créer une petite communauté de lecteurs, autant les plus passionnés que les moins habitués, et inciter les participants à lire un livre québécois par mois. Pour s’y faire, on va créer un événement Facebook, ce sera donc plus facile pour nous et pour vous, de faire connaître notre défi et d’inciter vos amis à LIRE un roman québécois par mois en 2015! C’est aussi une manière pour nous d’encourager le milieu de l’édition littéraire québécoise, les librairies, les auteurs, les illustrateurs et les lecteurs ! Le lien pour l’événement est ICI. Comment ça fonctionnera ? On va créer un groupe Facebook où tous les …