All posts tagged: Lectures

Le fil rouge; Le fil rouge lit; Bibliothérapie; Littérature; Lecture; Livres; Les livres qui font du bien; Marguerite Duras; Un barrage contre le Pacifique; Auto-fiction, Canicule; Lecture d'été

Pourquoi lire Marguerite Duras l’été

Vous avez sûrement déjà entendu parler du concept de « lecture d’été ». Généralement, ce sont des lectures légères pour se détendre en profitant du soleil. Rien de compliqué, pas besoin de se torturer les méninges, un livre que l’on peut prendre entre deux saucettes dans la piscine sans jamais vraiment perdre le fil. C’est un concept intéressant, on a tous besoin de mettre notre cerveau à « off » de temps à autre. Toutefois, je vous propose une version un peu différente de la lecture d’été, aujourd’hui, quelque chose de plus immersif : lire du Marguerite Duras en pleine canicule! On s’entend, il n’y a rien de simple et de léger dans un roman de Marguerite Duras. Cependant, ses livres se déroulent très souvent en Indochine française où il fait chaud et humide. Lire un Duras pendant la canicule permet une expérience immersive totale. Il n’y a pas de meilleure façon de comprendre la détresse des personnages qu’en souffrant nous-mêmes de la chaleur au moment de notre lecture. Je ne me suis jamais sentie aussi proche de ces personnages …

Nos clubs de lectures sont maintenant ouverts !

Vous arrive-t-il de lire un livre et d’avoir envie d’en discuter avec d’autres personnes, sans pouvoir trouver de passionné-es des livres autour de vous pour le faire ? Le club de lecture le Fil Rouge comblera donc vos désirs de discuter de vos lectures, et ce avec d’autres gens qui vous ressemblent et qui manifestent l’amour des livres. L’idée de créer un petit parcours de cafés indépendants vient de notre passion un peu trop débordante pour la découverte de nouveaux cafés. Ainsi est née l’idée de conjuguer café et livres, un combo gagnant non ? (et si vous n’aimez pas le café, sachez que vous pouvez aussi prendre du thé, un smoothie, un jus, bref ce que vous désirez boire lors des rencontres ;)) Pour notre session d’automne, on vous offre 6 options différentes pour combler le plus de gens possible. En plus de nos deux clubs à Montréal, le mardi soir et le samedi matin, nous offrirons aussi une seconde session de notre club à thématique féministe, le dimanche après-midi. De plus, trois nouveaux …

valérie chevalier, les petites tempêtes, hurtubise, le fil rouge lit, bibliothérapie, livres, lectures, les livres qui font du bien

La nécessité des petites tempêtes

Après Tu peux toujours courir et La théorie du drap contour, Valérie Chevalier nous sert avec brio un road novel fragmenté. Les petites tempêtes nous fait découvrir l’univers de Raphaëlle et celui de toutes les personnes qui croisent son chemin dans de courts chapitres de quelques pages. Son père, sa meilleure amie Chanterelle et des hommes de tout type (un ancien amoureux, un mannequin, un amant, une relation stable, un amour d’été, etc.) C’est l’histoire de l’amour qui va et qui vient, comme une ballade où l’on regarde défiler le paysage. Raphaëlle est une âme en construction, une identité en quête de soi: les hommes qu’elle rencontre la forgeront et ils lui rappelleront également la place de l’art dans sa vie. L’artiste Ce que Valérie Chevalier fait de façon sublime: intégrer l’art à son oeuvre. L’art, c’est comme l’amour: il n’a de valeur que dans les yeux de celui qui le regarde. (p.165) Peu importe où dans le monde se situe notre narratrice, Paris, Vermont, Montréal, l’art la suit et reflète son état d’esprit. Les petites tempêtes …

Étudiants, Bibliothérapie, cégep, Chloé Savoie-Bernard, Des femmes savantes, Discussions, Le fil rouge, le fil rouge lit, Lectures, livres, livres qui font du bien, Nouvelles, Prix littéraire des collégiens, Triptyque

Prix littéraire des collégiens 2017 : ce que des étudiants ont pensé Des femmes savantes de Chloé Savoie-Bernard

Enseignante de littérature dans un cégep, j’ai motivé un groupe de douze étudiants à participer au Prix littéraire des collégiens 2017 au cours de la session d’hiver. Toutes les deux semaines, nous nous rencontrons pour discuter des œuvres sélectionnées, pour les décortiquer et les critiquer et ainsi en déclarer une gagnante du Prix littéraire des collégiens 2017. Des femmes savantes de Chloé Savoie-Bernard était la lecture pour la cinquième et dernière rencontre du Prix. Les étudiants n’ayant que très rarement lu des recueils de nouvelles, ils ont découvert ce genre et accroché par la brièveté de celui-ci. Ils ont trouvé que la nouvelle se prêtait bien au message que l’auteure voulait passer, l’essentiel étant dit directement et sans détour. La majorité des participants au prix étant des filles, elles ont vécu différentes émotions en lisant : « Ça nous rentrait dedans. » Une lecture simple et facile, mais percutante et très vulgaire : « Ça ne remonte pas l’estime. » Savoie-Bernard utilise un langage cru, représentatif des actions de ces femmes, toutes aussi crues. Ce sont des femmes en détresse, malades …

Mettre un terme à la Bête

Je l’ai enfin entre mes mains, Abattre la Bête le p’tit dernier de David Goudreault! Quelle surprise quand Martine et Marjorie m’annonçaient qu’elles me le réservaient! C’est qu’il faut savoir que ma réputation est faite. Tout mon entourage connaît mon amour pour le travail de l’auteur, slameur, poète, travailleur social : David Goudreault. Cet homme m’impressionne par le pouvoir de sa plume qui me percute chaque fois. Il a le talent de me choquer, de me déranger, de me faire haïr au plus profond de mon être de féministe son personnage qu’est la Bête. Ce qui est surprenant, c’est que l’auteur réussit à rendre son personnage misérable dans un paragraphe et à faire en sorte dans le suivant que j’ai envie de le prendre dans mes bras pour le réconforter. C’est après La Bête à sa mère et La Bête et sa cage que j’ai retrouvé la Bête dans ce dernier et troisième tome tant attendu et qui a comblé mes attentes. La Bête est un personnage méprisable, et il le reste. On le retrouve cinq ans …

adultère, agente immobilière, Étudiants, cégep, Discussions, Fanny Britt, Le cheval d’août, Le fil rouge, Lectures, Les maisons, livres, Prix littéraire des collégiens

Prix littéraire des collégiens 2017 : Ce que des étudiants ont pensé des Maisons de Fanny Britt

Enseignante de littérature dans un cégep, j’ai motivé un groupe de douze étudiants à participer au Prix littéraire des collégiens 2017 au cours de la session d’hiver. Toutes les deux semaines, nous nous rencontrons pour discuter des œuvres sélectionnées, pour les décortiquer et les critiquer et ainsi en déclarer une gagnante du Prix littéraire des collégiens 2017. Les maisons de Fanny Britt était la lecture pour la quatrième rencontre du Prix. « Tessa est égoïste, m’a lancé une étudiante. Égoïste de penser partir aussi facilement, laisser tout en plan. Ça fait encore plus mal de savoir que son mari Jim l’aime autant. » Roman sur l’envie d’adultère, Les maisons aborde avec féminité et justesse le sujet. L’écriture a plu aux étudiants : l’expérience dramaturgique de l’auteure paraissait dans les dialogues par le franc-parler des personnages, leurs expressions, leur façon de communiquer; Fanny Britt possédant un style plus clair que les autres auteurs, plus doux. L’histoire Tessa, agente immobilière, mère de trois enfants, femme de Jim, rencontre son amour de jeunesse. Elle se remettra en question sur ses choix personnels et familiaux. …

Alto, Étudiants, Bibliothérapie, cégep, Discussions, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, Lectures, livres, Mektoub, Prix littéraire des collégiens, Serge Lamothe

Prix littéraire des collégiens 2017 : ce que des étudiants ont pensé de Mektoub de Serge Lamothe

Enseignante de littérature dans un cégep, j’ai motivé un groupe de douze étudiants à participer au Prix littéraire des collégiens 2017 au cours de la session d’hiver. Toutes les deux semaines, nous nous rencontrons pour discuter des œuvres sélectionnées, pour les décortiquer et les critiquer et ainsi en déclarer une gagnante du Prix littéraire des collégiens 2017. Mektoub de Serge Lamothe était la lecture pour la troisième rencontre du Prix. Mektoub provient de l’arabe et signifie « C’était écrit! » Serge Lamothe ne pouvait pas choisir meilleur titre que celui-là. Déjà la fatalité était prédestinée à être le sujet principal de l’oeuvre. Les étudiants ont qualifié Mektoub de « bizarre, poussé, mystérieux ». Nullement péjoratifs, ces termes représentent bien l’incompréhension générale soulevée par cette barrière floue entre rêve et réalité, cette oscillation entre passé et présent, cette évolution dans différentes dimensions. Un roman en deux parties, deux personnages, qui porte une réflexion sur le destin, sur les réalités qu’on croit contrôler et sur celles qu’on ne contrôle pas. Maya et Galaczy se croisent de façon imaginaire toute leur vie durant, sans jamais …

#lefilrougelit, Bibliothérapie, Blogs culturels, choix, coffret le fil rouge, coffrets littéraires, couverture, défi littéraire, Goodreads, Idée, instagram, jelisunlivrequébécoisparmois, Le fil rouge, le fil rouge lit, Lectures, Les libraires, les livres qui font du bien, librairie, livres, Maisons d’édition, Plus on est de fous, plus on lit, radio, réflexion, Recommandations, rentrée littéraire

Au bonheur de lire… mais comment choisir?

Comment choisit-on sa prochaine lecture? De quelle façon un livre atterrit-il sur votre P.A.L, votre Pile à lire? Où trouver des idées, des recommandations, des coups de cœur?  J’ai questionné les fileuses à ce sujet: comment choisissaient-elles leurs prochaines lectures? La quantité de réponses reçues ne peut que vous choyer, vous saurez maintenant quoi faire pour inspirer vos choix et augmenter vos P.A.L. #lefilrougelit : Si vous êtes sur la plateforme Instagram, vous ne pouvez passer à côté de notre hashtag qui vous montre les lectures de tous les abonnés du blogue. Un choix très diversifié et plus de 2000 publications pour vous éclairer. Goodreads : Ce site web et application vous permet de créer votre propre bibliothèque numérique: ce que vous avez lu, ce que vous voulez lire et ce que vous lisez en ce moment. De nombreuses fileuses l’utilisent et vous pouvez rejoindre le réseau de blogueurs, auteurs, amis, etc. Si vous voulez en savoir plus, Martine découvre Goodreads ici. Les libraires : À chaque mois, le site web des Libraires vous suggère leur sélection de cinq livres, …