Littérature québécoise
Comments 5

Prix littéraire des collégiens 2017 : titres en lice

Le 11 novembre avait lieu le dévoilement des finalistes du Prix littéraire des collégiens 2017.

Le Prix littéraire des collégiens permet à plus de 700 jeunes lecteurs et lectrices d’une cinquantaine de cégeps et de collèges de partout au Québec de lire des ouvrages québécois et de leur décerner le Prix. Il cherche à :

  • Promouvoir la littérature québécoise actuelle auprès des étudiants des collèges et des cégeps en encourageant l’exercice du jugement critique à travers la lecture.
  • Récompenser une œuvre originale écrite en français par un auteur ayant la citoyenneté.
  • Reconnaître la qualité et la pertinence d’une œuvre dont l’autonomie narrative est claire; à cet égard, les titres d’une suite ou d’une série sont exclus.

Cette année, les cinq titres en lice sont les suivants :

Les img1c1000-9782924491119maisons de Fanny Britt (Le cheval d’août), paru le 26 octobre 2015

Tessa, chanteuse classique convertie en courtière immobilière, vend des maisons et ne va pas bien. Elle élève trois fils qu’elle adore avec un homme qui la chérit. Dans trois jours, elle a rendez-vous avec Francis, un ancien amour qui n’a jamais guéri. Entre-temps, il y aura des visites de propriétés, des cabines d’essayage, des cours de natation, des ponts en bâtons de popsicle à livrer à l’expo-sciences de l’école, des étreintes dans la nuit, des deuils, des rappels de l’enfance, des fantômes, et la peur de vieillir dans l’amertume. Cesse-t-on un jour de désirer ce qu’on a désiré à vingt ans?

Martine en a d’ailleurs fait une critique ici.

Le poids de la neige de Christian Guay-Poliquin (La Peuplade), paru le 13 septembre 20162078407-gf

Dans une véranda cousue de courants d’air, en retrait d’un village sans électricité, s’organise la vie de Matthias et d’un homme accidenté qui lui a été confié juste avant l’hiver. Telle a été l’entente : le vieil homme assurera la rémission du plus jeune en échange de bois de chauffage, de vivres et, surtout, d’une place dans le convoi qui partira pour la ville au printemps.

Les centimètres de neige s’accumulent et chaque journée apporte son lot de défis. Près du poêle à bois, les deux individus tissent laborieusement leur complicité au gré des conversations et des visites de Joseph, Jonas, Jean, Jude, José et de la belle Maria. Les rumeurs du village pénètrent dans les méandres du décor, l’hiver pèse, la tension est palpable. Tiendront-ils le coup?

Karine en a fait une critique juste ici.

Mektoub de Serge Lamothe (Alto), paru le 26 septembre 2016

2083947-gfMektoub! C’était écrit!

Cette expression, qui évoque la fatalité, résume à elle seule un éternel débat : notre destinée échappe-t-elle à notre volonté ou disposons-nous d’un libre arbitre qui nous permet de l’infléchir?

Le 31 juillet 1976, à Montréal, le dernier accident d’une série de sept va déterminer le destin d’un homme et d’une femme qui, toute leur vie durant, tenteront de donner un sens à cet événement.

Des femmes savantes de Chloé Savoie-Bernard (Triptyque), paru le 19 septembre 2016

Ces femmes ont bien appris la leçon. Les règles, elles les connaissent. Est-ce donc leur faute si, au dernier moment, ça coince? La ligne de khôl, les vœux du Nouvel An, un coiffeur qui vous 9782897410889_mediumprend pour Courtney Love, une fin de soirée sans condom, ce plan si simple pour faire renvoyer la vendeuse détestée de toutes…

Prises entre désir de plaire et souci d’authenticité, les femmes et les filles mises en scène par Chloé Savoie-Bernard se délectent de leur solitude jusqu’à l’écœurement. Quelles parts de soi faut-il enjamber pour atteindre l’autre? Certaines arriveront à faire le grand écart, d’autres non.

Habitées par les sons et les langues de Montréal, par la musique pop et la poésie, ces nouvelles sont portées par un souffle aussi lyrique qu’impur. La contamination est amorcée.

Le continent de plastique de David Turgeon (Le Quartanier), paru le 5 avril 2016

1886996-gfLes biographes ont établi que le prolifique auteur de L’ouvreuse de cinéma, de Rentrer de noirceur et de bien d’autres titres a eu recours, pendant pas moins de dix ans, à un assistant. Quel a été le rôle exact de cet assistant dans l’écriture des romans de cette période? À quelles autres plumes a-t-il secrètement prêté son concours? Dans quelles circonstances a-t-il rencontré l’épatante Denise Bruck, grand amour de sa vie? Quelle était la nature de leurs liens avec la mystérieuse Fondation Schasch? Et que venait faire le continent de plastique dans toute cette histoire? À ces multiples questions je crois pouvoir donner une réponse complète et satisfaisante. Cet assistant, c’était moi.

Mes étudiants et moi aurons l’honneur, au cours de la session d’hiver 2017, de discuter de ces œuvres, de les décortiquer et de les critiquer pour en déclarer une gagnante du Prix 2017.

Vous pourrez, vous aussi, lire et partager votre avis sur les cinq titres en lice en commentant les critiques et discussions que mes étudiants auront, présentées lors de prochains articles. 

Mention spéciale à Louis-José Houde qui s’implique toujours autant dans le milieu des livres au Québec : « Je suis heureux de pouvoir être à nouveau le porte-bonheur du Prix littéraire des collégiens. De savoir que la lecture peut autant toucher et stimuler de jeunes adultes me donne envie d’appuyer encore cette année ce prix que je trouve vital pour la scène littéraire québécoise. »

Advertisements

5 Comments

  1. Ping : Welcome Quebec 514 Roxboro Service Agence Web 450

  2. Ping : Prix littéraire des collégiens 2017 : Ce que des étudiants ont pensé du Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin | Le fil rouge

  3. Ping : Prix littéraire des collégiens 2017 : Ce que des étudiants ont pensé du Continent de plastique de David Turgeon | Le fil rouge

  4. Ping : Autour des livres : Rencontre avec Fanny Britt, écrivaine | Le fil rouge

  5. Ping : Prix littéraire des collégiens 2017 : ce que des étudiants ont pensé de Mektoub de Serge Lamothe | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s