All posts tagged: New York

le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie littérature, lecture, livres, les livres qui font du bien, Les survivantes du Titanic, Éditions Porte-Bonheur, Amy H. Turner, Titanic, soeurs jumelles, New York, Halifax

Après l’insubmersible, une peine insurmontable

Je ne suis assurément pas une grande adepte de films. Rares sont les films que j’ai écoutés, et presque mythiques sont ceux que j’ai écoutés plus d’une fois. Le film Titanic fait partie de cette dernière catégorie. Film culte, je l’aime bien entendu pour son histoire d’amour dramatique, mais également pour tout le côté historique. Le début du XXème siècle est certainement l’époque sur laquelle j’aime le plus lire et apprendre, notamment grâce à des fictions. Le roman Les survivantes du Titanic, d’Amy H. Turner, a donc piqué ma curiosité. Cependant, seule une petite partie de l’histoire relatée se déroule sur le paquebot. Les deux tiers expliquent plutôt ce qui se passe dans la vie des personnages après la nuit fatidique du 14 au 15 avril 1912. Vie paisible L’histoire est celle de la famille Lindley, composée de Aidan, riche commerçant ayant fait fortune dans le milieu de la chaussure, Kathleen, son épouse, et Helen et Jane, leurs filles jumelles de 16 ans. Ils vivent dans des conditions très confortables à Norwich, dans le Norfolk, au Royaume-Uni. Aidan, …

le fil rouge. le fil rouge lit, voyage, new-york, strand bookstore, McNally Jackson, Morgan Library and museum, three lives and company,

5 adresses littéraires à découvrir à New-York

Tout juste avant la rentrée scolaire, j’ai eu la chance de visiter pendant quelques jours la très jolie ville de New-York! Si ma liste de musées, spectacles, et adresses shopping fut bien remplie, j’ai tout de même eu le temps de découvrir de merveilleux endroits, axés sur la littérature! Ainsi, quoi de mieux que de partager avec vous mes plus récentes découvertes (et qui sait, peut-être les visiterez-vous aussi lors de votre prochain séjour dans la grosse pomme?). Voici donc mes suggestions : The Morgan Library and Museum  (un extrait de l’un des journaux d’Henry David Thoreau. Source: Laurence Barrette) De tous les musées que j’ai eu la chance de visiter durant mon séjour dans la grosse pomme, The Morgan Library and Museum est de loin mon préféré! Généralement méconnu des new-yorkais et des touristes (ce qui est bien dommage!), ce musée contient pourtant de multiples atouts, à commencer par son emplacement lui-même! Situé dans l’ancienne demeure du financier et mécène Pierpont Morgan (1837-1913), les visiteurs ont ainsi accès à sa bibliothèque privée, considérée comme …

Patti Smith et Mapplethorpe: deux grands enfants

Si on m’avait demandé il y a 2 mois dans quel univers littéraire je voudrais habiter, j’aurais sans doute répondu celui de Paris est une fête, pour être entourée de Gertrude Stein et Zelda Fitzgerald. Si on me le demandait maintenant, je répondrais le New York de Patti Smith et Robert Mapplethorpe. Même après avoir fini ma lecture, j’ai l’impression d’y habiter encore. C’est une amie qui m’a refilé le livre autobiographique Just Kids, ça avait été sa lecture marquante de l’année. Pendant plusieurs semaines, il est resté sagement sur ma table de chevet, bien en vue. Je l’ouvrais pour contempler les photos, ou bien pour lire quelques extraits au hasard, sans vraiment m’investir. Un soir, je me suis installée, j’étais prête. J’ai mis le CD Horses de Patti Smith et j’ai plongé. Dès les premières pages, j’étais déjà attachée à cette enfant portée vers l’art, qui invente d’interminables histoires pour ses frères et sœurs. J’aurais aimé la connaître à l’adolescence pour passer des nuits entières à écouter ses albums préférés, à parler de ses poètes qui la …

Voici venir les rêveurs : un autre roman à lire sur les promesses brisées du rêve américain

Dernièrement, j’ai lu plusieurs romans d’auteurs d’origine africaine qui abordent le sujet de l’immigration. Pour faire changement, j’avais décidé que les prochains romans d’auteurs africains que je lirais se dérouleraient en Afrique. Pour cette raison, j’ai longuement hésité avant d’entamer la lecture de Voici venir les rêveurs, le premier roman de l’auteure d’origine camerounaise vivant aux États-Unis, Imbolo Mbue. Puis, je me suis laissée convaincre par les critiques élogieuses qui m’ont été rapportées. Oui, les thèmes du déracinement et de la fragilité du rêve américain sont vieux comme le monde, mais somme toute, je trouve qu’Imbolo Mbue a su les revisiter à sa manière et j’ai bien apprécié ma lecture. L’histoire du roman se déroule au cours des années 2007 et 2008 alors que la crise des subprimes éclate et que Barack Obama est élu président des États-Unis. Jende Jango, un camerounais, a quitté son pays natal pour vivre aux États-Unis et y faire venir sa femme et son fils. Lorsque ceux-ci arrivent à New-York et se joignent à lui, ils sont remplis d’espoir quant à leur …

Sous la cloche

Au cours du lancement des coffrets littéraires du Fil rouge, il y a avait un panel sur la littérature avec des auteures québécoises; lors de cette soirée, j’ai appris l’existence d’une auteure américaine, Sylvia Plath. Unanimement, cette auteure, plus précisément son roman The bell jar, La cloche de détresse en français, était un incontournable, en plus d’être un livre bouleversant, mais éblouissant. C’est l’histoire d’Esther Greenwood, elle a dix-neuf ans et passe un séjour à New York, car elle a gagné un concours de poésie organisé parc un magazine populaire. Elle se retrouve donc dans cette grande ville toujours en action avec douze autres filles et participe à des soirées, des événements de mode, etc. Sous une toile de fond des années cinquante, Esther perd intérêt pour les activités préalablement organisées, pour s’inventer ses propres aventures à travers la ville agitée, des bonnes comme des moins bonnes. À son retour de New York, elle retrouve la petite ville de banlieue monotone où elle a grandi, il faut dire qu’Esther a toujours eu une vie mouvementée, …

Une ville en feu

« Dans une maison aux vitres condamnées, dépouillée de tout espèce de confort, il est facile de retourner sa colère contre l’extérieur, d’attaquer cette ville au cœur de laquelle il se trouve, avec sa saleté, sa pollution, son oppression, seulement New York est bien la seule chose qui ne l’a jamais laissé tomber. » New York. La métropole qui fait rêver le monde entier. Le multiculturalisme. La créativité. L’effervescence. L’urbanité à son excellence. J’ai une fascination pour la vie urbaine et l’histoire des grandes villes. Pour moi, une métropole reste un être en soi et un personnage clef des romans. Alors, quand j’ai vu dans la librairie un tout nouveau livre appelé City on Fire, New York 1977 : le roman d’une ville en feu, je n’ai pas hésité à l’acheter, malgré le prix, malgré la taille du roman qui rendrait complexe les déplacements en métro (965 pages!) et malgré le peu que je connaissais de l’histoire. Un livre mettant ma thématique chérie en avant devait forcément être bon. Et puis, lire un bouquin aussi gros m’enthousiasmait …