All posts tagged: illustrations

Le fil rouge, le fil rouge lit, littérature jeunesse, Thierry Dedieu, Noël, valeurs, bibliothérapie, les livres qui font du bien, élèves, album, Éditions du Seuil, À la recherche du Père Noël, réflexion, donner, prof au primaire

Les albums œuvre-d’art de Thierry Dedieu

Pendant les quatre années de mon baccalauréat en enseignement primaire, un seul cours de littérature jeunesse figurait à mon cursus scolaire, et c’est le cours qui m’a le plus profondément marquée. J’étais en deuxième année seulement et pourtant, je me rappelle être sortie du premier cours avec une certitude : un jour, j’enseignerais avec la littérature jeunesse. Pendant cette session, j’ai acheté les premiers albums qui allaient faire partie de ma future bibliothèque de classe. Ma prof d’alors, responsable de plusieurs coups de cœur littéraires qui allaient devenir des incontournables pour moi, m’a entre autres fait découvrir l’auteur-illustrateur Thierry Dedieu. C’est d’un de ses albums de Noël, À la recherche du Père Noël, dont j’avais envie de vous parler pour mon tout premier article sur le blogue ! Un album œuvre-d’art. À la recherche du Père Noël est vraiment devenu un classique de la période des fêtes dans ma classe. Chaque année, lorsque je le sors de mon armoire, à peu près en même temps que la première neige, je retrouve le même plaisir. Il faut dire que …

nos plumes comme des armes, féminisme, racisme, le fil rouge, lancement, poésie

Nos plumes comme des armes : un recueil nécessaire et poignant.

Nos plumes comme des armes – Our words as weapons- est un recueil de poèmes engagé et  bilingue qui a pris vie suite à la colère et l’indignation de son instigatrice, Elisabeth Massicoli. J’ai décidé de lui poser quelques questions pour en savoir un peu plus sur ses motivations, ainsi que le travail derrière la création d’un recueil comme celui-ci. Le recueil Le recueil de 25 textes et de 20 illustrations est, dans un premier temps, magnifique. On ne peut passer à coté de l’attrait visuel qui est un beau plus value à la puissance des textes, tout en leur laissant la place nécessaire pour être et se tenir entièrement d’eux-mêmes. À l’intérieur, on retrouve donc 25 poèmes, en anglais, en français, courts, longs, de tous les genres. On y parle de féminisme, de racisme, de la place des femmes. Les sujets sont tout aussi variés et uniques que les formes et les personnes qui les ont écrits. C’est vraiment dans cette diversité des textes et des approches que se trouve la force de Nos …

Redécouvrir les classiques de la littérature jeunesse : mes trois livres préférés

Je commence mon article par une petite confession! Malgré la mi-vingtaine, je suis friande d’albums et de bandes dessinées/romans graphiques jeunesse (eh oui, c’est mon petit dada!). Lorsque je m’aventure dans une librairie, je prends toujours plaisir à feuilleter et à regarder quelques instants les nouveautés (en ce moment, j’ai un véritable coup de cœur pour l’auteure Élise Gravel et ses charmants albums illustrés!). Véritables portes ouvertes à l’imaginaire et à l’émerveillement, la littérature jeunesse recèle des qualités en or : je suis donc d’avis que la découverte et la redécouverte de ces œuvres en valent grandement le détour, et ce, peu importe notre âge (et on en apprend bien plus qu’on le croit quand on prend la peine de se plonger l’espace d’un instant au sein de ces petits livres!). Voici donc un petit « top trois » de mes œuvres jeunesse préférées! Peter Rabbit  Il se fait vieux, Pierrot! Publié en 1902 par Beatrix Potter, The Tale of Peter Rabbit raconte l’histoire d’un jeune lapin, qui désobéissant à sa mère, s’aventure dans le jardin d’un …

Ce qu’on a lu comme roman graphique / bande dessinée pendant le mois de mai #Jelisunlivrequébécoisparmois

Quel plaisir en ce mois de mai de lire et de faire de nouvelles découvertes en ce qui à trait aux BD / romans graphiques. Le monde de la BD a tellement changé, du moins dans ma perception d’enfant à adulte. Lorsque j’étais enfant, la BD se résumait seulement à Astérix et Obélix, Pierre Tombal, Boule et Bill, etc. Des classiques que j’aime relire, mais je ne sais pas si c’est parce qu’aujourd’hui nous avons une plus grande variété de choix ou tout simplement parce que j’étais ignorante à l’époque. Reste qu’aujourd’hui, d’la BD, j’en mange ! Ma lecture : Suite à la vidéo de la booktubeuse MH La Lectrice, je me suis laissée tenter par Vil et Misérable de Samuel Cantin. Ce fut un véritable coup de coeur (tellement que je me suis procurée Phobies des moments seuls par la suite) ! L’histoire est déjà intéressante parce que ça se déroule dans une librairie de livres usagés, dans un concessionnaire de voitures dont le patron est persuadé que l’avenir est dans les livres ! Le libraire …

Découvertes littéraires : trois petits livres qui font du bien

Les sessions universitaires, bien souvent synonyme (lors des mi et fins de trimestres!) d’absences de tous moments de répit. Angoisses, courses contre la montre et cacophonies générales ne nous laissent guère le temps de souffler, ne serait-ce que l’espace d’un court instant! Ainsi, à l’exception d’ouvrages, manuels scolaires et textes académiques, il m’est plutôt difficile d’assouvir mes petites envies littéraires en entamant la lecture de nouveaux romans, particulièrement lorsqu’essais, révisions et examens se présentent tous en même temps au pas de ma porte. Qu’à cela ne tienne! De doux moments de détente (qui se transforment pour ma part en véritables petits moments de procrastination, oups…) s’imposent tout de même! De ce fait, mes découvertes se sont depuis plutôt dirigées vers de petits ouvrages illustrés : véritables baumes à toutes nos petites et grandes angoisses, ces titres (simples et rapides à lire), devenus de véritables coups de cœur, m’ont tenu compagnie lors de ces pauses bien méritées! Que vous les dévoriez lors du brouhaha de la vie quotidienne ou simplement lors de vos escapades estivales, ces …

Milk and Honey : juste du beau

C’est Véronique Grenier (auteure d’Hiroshimoi, notamment!) qui m’a fait découvrir le recueil de poésie Milk and Honey, écrit par la Torontoise Rupi Kaur, lors du lancement Le Fil rouge X Arsenal. Elle en parlait comme étant une œuvre sensible, féministe et qui fait du bien. Il ne m’en fallait pas plus pour me le procurer, et en écrire une impression que je vous partage à l’instant! À droite, des mots magnifiques, à gauche, de fortes illustrations qui font écho au texte de l’autre côté. Bien plus qu’un simple recueil de poésie, Rupi Kaur nous offre une profonde réflexion sur le féminisme, la diversité corporelle, l’amour, la sexualité et la rupture. C’est vraiment facile de s’identifier à ses textes, puisqu’ils sont à la fois simples, directs et épurés. Ne pas oublier que simplicité n’égale pas toujours facilité (et ceux qui écrivent savent que c’est tout le contraire!) : il y a des jeux d’images très intéressants qui imprègnent rapidement notre imaginaire. Voici un bon exemple de toute la force des écrits de l’auteure : Vous l’avez remarqué, le …

Une bande dessinée peu conventionnelle : Body World

J’ai découvert très récemment que j’aimais bien la bande dessinée. Pas que je n’avais quelconques préjugés sur le genre, simplement qu’il y avait trop de livres auxquels m’attarder. Mon copain est très fan et m’a fait découvrir le bédéiste québécois Samuel Cantin, que j’ai a-d-o-r-é-! Je suis ensuite tombée dans les œuvres de Zviane, et j’ai tout de suite été charmée. J’ai donc pris un cours de bande dessinée à l’automne 2015 et j’ai fait de bien belles découvertes. Dont Body World, du bédéiste américain Dash Shaw. L’artiste possède un style tout à fait survolté qui colle parfaitement à sa diégèse. Body World, c’est l’histoire de Paulie Panther, professeur de botanique expert en psychotropes. Ce personnage est suicidaire, déjanté et vit avec un trouble de personnalité limite. Déjà, uniquement avec le personnage, nous avons affaire à quelque chose de particulièrement original. Paulie est l’auteur derrière L’Encyclopédie des hallucinogènes américains et il ne cesse de parcourir le sol états-unien à la recherche de nouvelles plantes aux effets délirants. Ses recherches l’ont fait atterrir à Boney Borough, …

Petites histoires à emporter partout, partout

Je suis tombée par hasard sur le bouquin Histoires à emporter de l’illustrateur belge José Parrondo à la bibliothèque de mon école. Je l’ai pris sans trop savoir à quoi m’attendre et j’ai tout à fait été charmée. De très courtes histoires nous sont racontées et imagées. En fait, elles sont plus que racontées, les histoires sont les personnages principaux. Le ton ludique, presque enfantin, utilisé rend ces personnifications attachantes en si peu de mots. Histoires à emporter est un roman graphique qui fait du bien, qui rend le cœur plus léger et la tête plus joyeuse. Il s’agit d’un livre qui se lit très vite, mais qu’il faut absolument prendre le temps de savourer. Parfait pour les dimanches matin sous la couette ou pour les mardis soir, un thé à la main. Les illustrations sont comiques, rafraichissantes. Une petite merveille à partager avec les tout-petits ou avec les trop-grands qui ont tendance à oublier de profiter du simple et du beau. J’aurais envie de vous partager toutes les histoires, je n’arrive pas à choisir ma …

Quatre illustratrices et illustrateurs à (re)découvrir pour garnir l’imaginaire!

Comme je dois souvent être à mon bureau pour y écrire, il m’arrive de lever le nez de mon écran et de promener mon regard autour de moi, histoire de (peut-être) y trouver quelques inspirations. Je ne sais pas pour vous, mais le fait d’accrocher devant moi quelques images/prints m’aide souvent à relaxer, à réfléchir et parfois même, à créer. Ces illustrations me permettent de contempler un autre travail que le mien, tout en contribuant à alimenter mon propre imaginaire : c’est beau, chaleureux, inspirant et ça remplit de vie et de couleurs un bureau (ou tout autre endroit) qui semble bien souvent négligé. Au Québec, nous sommes vraiment choyés artistiquement parlant! Une foule d’artistes s’éclatent dans des genres complètement distinctifs les uns des autres. Bref, n’importe qui peut y trouver son âme sœur créative. Pour vous, j’ai trouvé quatre illustratrices et illustrateurs made in Quebec qui font des œuvres vraiment superbes. Ana Roy Anabel Jolin-Roy est une jeune Montréalaise qui est récemment sortie (en 2015!) de son programme d’étude en graphisme. Ses dessins sont épurés, …