All posts tagged: inspiration

Le fil rouge, Le fil rouge lit, bibliothérapie, littérature, livres, les livres qui font du bien, lecture, Tout ce que j'aimais, Siri Hustvedt, Éditions Babel, Littérature étrangère, littérature américaine, Art, inspiration

Tout ce que j’aimais, ou la place de l’art chez l’humain

Trouvé à la librairie de mon école, ce livre m’a tout de suite interpellée. Un roman assez épais de 450 pages, un auteur au nom exotique pour mes oreilles (Siri Hustvedt? Dis Siri, que veut dire Hustvedt?) et une quatrième de couverture bien invitante: « Au milieu des années 1970, à New York, deux couples d’artistes ont partagé les rêves de liberté de l’époque. De l’art et de la création, ils ont fait le ciment d’une amitié qu’ils voulaient éternelle et, quand ils ont fondé leur famille, se sont installés dans des appartements voisins. Rien n’a pu les préparer aux coups dont le destin va les frapper et qui vont infléchir radicalement le cours de leurs vies… » À la lecture de ce résumé, je l’ai apporté à la caisse aussitôt. Les romans longitudinaux qui s’étendent sur plusieurs années, ou même sur la vie complète des protagonistes est une de mes formes d’histoire préférées. Ainsi, j’ai l’impression de connaître mieux le pourquoi du comment des actions des personnages. On entre dans leur vie complètement, on comprend mieux …

théâtre, j'suis jamais malade en été, sclérose en plaques, maladie, douleur, le fil rouge lit, texte, écriture, dramatique, humour, entrevue, Patricia, Patricia Rivas, Les livres qui font du bien, dramaturgie, création, inspiration

« J’suis jamais malade en été d’habitude » : Rencontre avec l’auteure et comédienne Patricia Rivas

Il y a déjà quelques semaines, j’ai assisté avec Marjorie à la représentation de la pièce de théâtre J’suis jamais malade en été d’habitude. Nous avons été incroyablement et positivement surprises de cette pièce racontant l’histoire d’une jeune femme qui apprend qu’elle est atteinte de la sclérose en plaques. Avec beaucoup de sensibilité et d’humour, on suit cette jeune fille dans ses questionnements personnels lors de l’annonce de sa maladie à ses proches, puis dans son acceptation de cette maladie. La comédienne principale, Patricia Rivas, est tout à fait remarquable; elle a un regard très communicateur qui nous entraîne rapidement dans le récit. Elle est aussi l’auteure de cette pièce et est elle-même atteinte de la sclérose en plaques. J’ai été vraiment touchée et inspirée par son courage et son talent et j’ai donc eu envie de m’entretenir avec elle pour en savoir plus sur son processus créatif. Je vous invite fortement à suivre la page Facebook de la pièce pour être informé des prochaines représentations; ça vaut vraiment la peine de se déplacer!   …

Découverte européenne : La première gorgée de bière

Je n’ai jamais été le genre de personne qui ressent l’absolu besoin de se procurer un souvenir matériel relié à l’endroit qu’elle vient de visiter. J’aime prendre des photos, m’abreuver d’images mentales, garder en tête des recettes locales à reproduire à la maison, etc. Par contre, ma plus grande faiblesse est ma manie d’acheter compulsivement —, et ce, même si mon budget est un peu plus tight — des livres, des éditions spéciales… Puis cet été, je me suis offert, avec mon conjoint, un voyage auquel je rêvais depuis longtemps : un mois backpack en Europe, sans aucun itinéraire précis. Ce mois-là, j’ai passé une partie de ma deuxième semaine de voyage en Belgique, et c’est là que j’ai déniché mon — presque — seul souvenir matériel, aka un livre (badumtsi). Mon choix s’est arrêté sur La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de l’auteur français Philippe Delerm, et mon seul regret est de ne pas l’avoir acheté à ma meilleure amie qui avait fait un voyage similaire au mien l’été dernier.     …

#lefilrougelit, le fil rouge, chez le fil rouge, littéraire, littérature, poséie, réflexionspoétiques, réflexions littéraires, lecture, écriture, réflexions, inspiration, vie

Un soir de juin, la poésie a pris toute sa place — Chapitre I

J’ai longtemps imaginé que c’est moi qui faisais un poème mais je me trompais. C’est lui, secrètement, qui me fait.  Michel Pleau L’Anse se poétise Le 5 juin dernier, L’Anse-à-Beaufils recevait des poètes de La Maison de la poésie de Montréal en tournée dans le cadre du Festival de la poésie de Montréal. Le concept était simple, quatre poètes, un musicien et un poète invité dans chaque lieu d’arrêt de la tournée. Les poètes Paul Bossé, Véronique Cyr, Lise Gaboury-Diallo, Sébastien Dulude, le musicien Carl-Éric Hudon et l’artiste invité Philippe Garon ont offert un spectacle de poésie qui nous amenait littéralement dans une multitude d’espaces intérieurs et de sensations différentes, puisque ça passait de l’un à l’autre, que tous avaient des styles, des thèmes et des propositions poétiques différentes. L’agitation Je dois sans plus attendre partager ma passion pour la poésie. L’agitation incessante se manifeste de plus en plus en moi. Quelque chose de fou se passe, les choses changent. La vie se meut en vue d’une forme plus lucide, plus piquante du Monde. Sur …

arts visuels, littérature, rencontres, amitié, les luttes fécondes, moi aussi, sylvie cotton, nathalie de Blois, carnet, dialogue, catherine dorion, réflexion, création, vie, inspiration, nadia aït-saït, joëlle henry, gaspésie, le fil rouge, le fil rouge lit, découverte, Bibliothérapie, #lefilrougelit, les livres qui font du bien, synchronie, synchronicité, Art, identité

L’un l’autre les uns les autres, s’observer

Comme c’est souvent le cas pour les livres qui deviennent de beaux coups de cœur (ceux dont je ne veux plus me séparer), il s’agit de lectures que je laisse venir à moi par un amoncellement de synchronies. Ici, je vous parle de ma rencontre avec Moi aussi, un carnet écrit en dialogues de Sylvie Cotton et Nathalie de Blois. Je ne pouvais souhaiter plus grande source d’inspiration pour le moment où je me situe dans ma vie intime et créative. Aujourd’hui, je décide de mélanger mes deux passions : la littérature et les arts visuels. Elles se lient en moi pour me permettre de trouver un certain équilibre et pour définir mon langage intérieur et intime, celui que je partage ensuite avec d’autres âmes sensibles. La petite histoire qui suit en est une de rencontres entre plusieurs personnes pour qui le partage est forgé d’empathie, de désir de liberté, de curiosité et de passion. Nadia, Joëlle et Eric, c’est un genre d’hommage que je vous rends avec ce texte, votre passage dans ma vie …

bibliothérapie, montréal, montréal 375, fil rouge, fil rouge lit, texte d'opinion

Ville-Marie en deux temps

Montréal est une ruche, constamment bourdonnante et frénétique. Même si New York porte le titre de la ville qui ne dort jamais, Montréal ne ferme pas les deux yeux en même temps. J’ai aménagé dans le quartier Ville-Marie durant l’année de mes 21 ans et j’ai rapidement trouvé un emploi en plein cœur du centre-ville, au centre Eaton. Sans hésiter, j’ai quitté le nid familial, confortablement installé en banlieue, pour plonger tête première dans la vie citadine! L’énergie de Ville-Marie ressemble, selon moi, à ce qui se vit dans les grandes villes comme New York ou Paris. Ce n’est pas un secret pour personne : il y a du trafic en tout temps et la foule est dense. Une symphonie de bruits en tout genre résonne dans les rues : klaxons, rires, bruits de pas, pleurs de bambins, sonneries quelconque… Les gens y sont pressés, entassés comme des sardines sur les trottoirs sales, leurs yeux et leurs oreilles rivés sur l’écran de leur cellulaire. La plus grande particularité, selon moi, c’est qu’on y entend un mélange étrange …

Le livre est roi sur instagram : partie 2

En 2016, j’avais écrit un article sur les comptes Instagram de livres qui m’inspiraient, puisque c’est une plateforme en constante évolution qui semble contenir de plus en plus de beaux comptes dédiés aux livres. J’ai décidé de vous en présenter d’autres. Instagram est, pour plusieurs dont moi, une grande source d’inspiration pour découvrir de nouvelles lectures. C’est d’autant plus inspirant de voir que de plus en plus de gens s’y mettent et qu’une grande communauté d’amoureux de la lecture se développe. Voici donc quelques comptes à suivre !! N.B. : La photo de chacun des comptes est celle au dessus de chaque paragraphe       j.lis_ Jeanne est une montréalaise passionnée de littérature – et collaboratrice au blogue page par page – qui partage autant ses coups de coeur littéraires que ses escapades dans les cafés et les  bibliothèques. C’est elle qu’il faut suivre pour découvrir de nouveaux lieux en lien avec les livres ou des lectures intéressantes et engagées. a.panneton Bien avant qu’Amélie devienne notre collaboratrice, j’adorais jeter un coup d’oeil à son Instagram. En plus …

Découvertes littéraires : trois petits livres qui font du bien

Les sessions universitaires, bien souvent synonyme (lors des mi et fins de trimestres!) d’absences de tous moments de répit. Angoisses, courses contre la montre et cacophonies générales ne nous laissent guère le temps de souffler, ne serait-ce que l’espace d’un court instant! Ainsi, à l’exception d’ouvrages, manuels scolaires et textes académiques, il m’est plutôt difficile d’assouvir mes petites envies littéraires en entamant la lecture de nouveaux romans, particulièrement lorsqu’essais, révisions et examens se présentent tous en même temps au pas de ma porte. Qu’à cela ne tienne! De doux moments de détente (qui se transforment pour ma part en véritables petits moments de procrastination, oups…) s’imposent tout de même! De ce fait, mes découvertes se sont depuis plutôt dirigées vers de petits ouvrages illustrés : véritables baumes à toutes nos petites et grandes angoisses, ces titres (simples et rapides à lire), devenus de véritables coups de cœur, m’ont tenu compagnie lors de ces pauses bien méritées! Que vous les dévoriez lors du brouhaha de la vie quotidienne ou simplement lors de vos escapades estivales, ces …