Défis littéraires
Laisser un commentaire

Nos suggestions d’essais pour le mois de novembre du défi #jelisunlivrequébécoisparmois

En cet avant-dernier mois de l’année, nous lirons des essais! Voici ce qu’on vous propose de découvrir :

Vanessa
« Je conseille de lire comme essais : Le sel de la terre de Samuel Archibald et Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles de Steve Gagnon. Deux livres qui présentent un portrait pertinent de notre société et qui permettent de se questionner sur la classe moyenne et la place de l’homme au 21siècle. »

Karine
« Pour le mois de novembre, je voudrais lire le livre d’Alain Deneault, Une escroquerie légalisée. Cet ouvrage traite de la question des paradis fiscaux. Cela peut paraître technique et non attrayant de prime abord, mais je crois que nous devons nous faire un devoir de nous y intéresser. Depuis les révélations des Panama Papers, je suis plus sensible à cette question et j’ai bien le goût d’en apprendre davantage en lisant le livre d’Alain Deneault. »

Clara

« Le défi de ce mois-ci m’a rappelé que ça fait un moment que je n’ai pas lu d’essai. C’est une occasion de me botter le cul un peu! Je pense me plonger soit dans Étouffer la dissidence : vingt-cinq ans de répression politique au Québec par la Commission populaire sur la répression politique, son titre est assez indicateur du sujet, ou dans le très populaire La médiocratie d’Alain Deneault, qui parle de comment la société actuelle tend à promouvoir la médiocrité à un tel point que ce sont les médiocres qui ont pris le pouvoir. Les deux titres sont publiés chez Lux, une maison d’édition qui propose souvent des essais assez brefs et faciles d’accès. »

Marjorie R

14958780_10209173477828022_279134455_n« En novembre je lirai Cerveau, hormones et sexe : des différences en question sous la direction de Louise Cossette. Cet essai m’attend patiemment dans ma bibliothèque depuis bientôt un an. En plus, en 2016, j’avais comme résolution de lire plus d’essais et pourtant, ce sera presque mon premier de l’année. Mieux vaut tard que jamais. C’est un essai qui parle des questions de différences entre l’homme et la femme, au niveau neurobiologique et psychologique, et ce, d’un point de vue féministe. Comme l’indique le quatrième de couverture, la question principale qui englobe cet essai est : « Il ne s’agit plus de savoir si le cerveau a un sexe, mais si cette question est pertinente et, surtout, pour qui? » J’ai bien hâte de m’y plonger et de lire un essai féministe qui touche aux stéréotypes de genres et au fonctionnement de nos cerveaux. Ça promet d’être intéressant. »

Roxanne
Comme Essai, je conseille Acheter c’est voter : le cas du café de Laure Waridel. Une excellente porte d’entrée pour comprendre les enjeux du commerce équitable et de la consommation responsable. Cette lecture a définitivement changé ma vision sur mon quotidien, mon rôle en tant que consommatrice et sur notre société en général.

Martine
14971299_10153850425687413_1376684084_n
Ce mois-ci, je lis Sous la ceinture, un collectif dirigé par Nancy B. Pilon sur la culture du viol. C’est un sujet tellement d’actualité qui mérite d’être questionné et ce collectif le fait avec brio. La multitude d’auteur-es invité-es rend l’essai encore plus riche et démontre toutes les problématiques sociales qui découlent de cette culture du viol. Un ouvrage nécessaire à lire, jeune ou vieux, femme ou homme.

Et finalement, voici quelques autres suggestions d’essai dont on a déjà discuté sur le blogue :

Sucre, vérités et conséquences

La langue rapaillée

La vie habitable

La dictature du bonheur

Sauver la planète une bouchée à la fois

Manuel de résistance féministe

Soeurs volées

Second début

Advertisements
This entry was posted in: Défis littéraires

par

Le fil rouge est un blogue littéraire créé par deux amies, Marjorie et Martine, toutes deux passionnées par la littérature et par les vertus thérapeutiques de celle-ci. Notre approche face aux bouquins est liée à la bibliothérapie, car nous pensons sincèrement que la lecture procure un bien-être et que les oeuvres littéraires peuvent nous aider à cheminer personnellement. Nous tenons aussi à partager notre amour pour les bouquins, l’écriture, la création et sur les impacts positifs de ceux-ci sur notre vie et notre bien-être. Notre mission première est de favoriser la découverte de livres et de partager l’amour de la lecture, car ceux-ci peuvent avoir des impacts sur nos vies et sur notre évolution personnelle. Que ce soit le dernier roman québécois qui fait parler de lui, le vieux classique, le livre de cuisine ou bien même le livre à saveur plus psycho-pop, chez Le fil rouge, on croit fermement aux effets thérapeutiques que peuvent apporter la lecture et la littérature. Voilà pourquoi les collaboratrices et les cofondatrices se feront un plaisir de vous faire découvrir des bouquins qui leur ont fait du bien, tout simplement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s