Défis littéraires
Laisser un commentaire

Nos suggestions de recueils de poésie pour le mois de juillet du défi #jelisunlivrequébécoisparmois

Tu me places les yeux, Aimée Lévesque, poésie, poésie québécoise, La peuplade poésie, Édition La peuplade, deuil, grand-mère, enfance, nostalgie, tendresse, poème, poésie québécoise, le fil rouge, le fil rouge lit, poésie deuil de la grand-mère, figure maternelle, les livres qui font du bien, le fil rouge lit,

Le mois de juillet sera un vrai défi, parce que je ne lis que très rarement de la poésie. Pourtant c’est un art que j’aime entendre, j’aime voir. J’adore voir les artistes s’exprimer et s’enflammer sur scène. Quand je l’entends, je la sens, je vis les émotions et je crois la comprendre. Quand je la lis, elle vient moins me toucher. Il y a des exceptions évidemment, mais j’ai le sentiment que ça vient moins me toucher, que la compréhension est moins là et surtout que mon interprétation n’est pas la bonne.

Suggestions et/ou lectures des fileuses 

  • Ce que je vais lire : Comme je vous l’ai expliqué plus haut, je ne suis pas une grande «fan» de poésie. Le défi lecture du mois de juillet est alors un vrai défi pour moi. J’ai donc décidé d’aller dans une valeur sûre. Je vais lire l’un des recueils de poésie d’un auteur québécois que j’aime beaucoup, David Goudreault : Testament de naissance.
  • Laurence et Kim liront Filles de Marie Darsigny
  • Vanessa lira aussi Filles de Marie Darsigny et Marie Réparatrice de Louis-Philippe Hébert. Sinon, Bluetiful de Daphné B., Last call les murènes et Les choses de l’amour à marde de Maude Veilleux sont excellents. Quiconque veut découvrir de la poésie doit lire celle des Éditions de l’Écrou.
  • Louba-Christina aimerait lire Comme on tue son chien de Geneviève Boudreau
  • Clara suggère la poésie de Patrice Desbiens. Poète franco-ordinaire, il écrit l’ordinaire de notre quotidien avec justesse et humour. C’est une poésie qui détone et qui plaira aussi sans doute à ceux qui ont peur de ce genre soi-disant trop difficile d’accès. Ses cahiers En temps et lieux viennent d’être ré-édités ensemble aux éditions L’Oie de Cravan (qui proposent par d’ailleurs toujours d’intéressantes lectures poétiques!). C’est une belle porte d’entrée sur l’univers un peu amoché de Desbiens!
  • Martine vous propose de lire Tu me places les yeux d’Aimée Lévesque, un recueil de texte très touchant qui aborde les liens familiaux, le deuil et le souvenir.

D’autres suggestions

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s